Une Mésange

Les retraités

Problème sur le site Henriville.fr

Chers internautes.

Comme vous avez pu constater, le site a été malencontreusement mis hors connexion et encore aujourd’hui nous ne savons pas comment cela a été possible. Pour l’instant les principales pages sont consultables. Donc OUF, nous avons sauvé les meubles.

Un peu de patience, laissez du temps au temps.

Flash info Enedis

AG des Arboriculteurs.

Voeux du Maire. (article RL du 26 janvier 19)

Dirigeants d’associations, élus du village et des communes voisines, conseillers départementaux, curé ainsi qu’une bonne centaine de personnes se sont retrouvées dans la salle polyvalente pour la traditionnelle cérémonie des vœux.

Le maire, Denis Eyl, a dressé les contours de l’année à venir en listant les objectifs pour 2019. Le plus important étant l’élargissement de la route de Farschviller, travaux pour lesquels la communauté de communes assurera la maîtrise d’œuvre.

Circulation sécurisée

Les travaux devraient débuter en mars/avril prochain. Ils consisteront à faire passer la voie actuelle de 3,5m à 5m de large, permettant ainsi une circulation sécurisée et le croisement de deux voitures.

Autres travaux, la finalisation des travaux de captation des eaux de pluie rue de la Paix; la pose d’une deuxième conduite pour la captation des eaux de pluie rue du Stade; le prolongement des trottoirs rue des Roses; le remplacement des portails et portillons du cimetière.

Des équipements pour l’école

Au titre des équipements, de nouvelles tablettes numériques ainsi qu’un tableau interactif et des climatiseurs mobiles sont prévus pour l’école.

Maisons fleuries 2018. (article RL du 27 janvier 19)

A l’issue de la cérémonie de vœux du maire, les élus ont souhaité récompenser les mains vertes qui contribuent chaque année à rendre le village accueillant.

Monique Dudot, adjointe en charge de cette manifestation, a présenté le jury qui a sillonné les rues du village le 16 juillet dernier. Leur constat : une grande fierté devant les nombreux efforts d’embellissement faits par les habitants. Elle a salué l’énergie déployée par tous malgré une météo parfois capricieuse avant d’appeler les vingt lauréats tour à tour pour leur remettre un livret photo, un diplôme ainsi qu’un cadeau original.

Critères inchangés

Les critères, inchangés, ont permis de sélectionner les vingt lauréats : dix lauréats ainsi que cinq prix d’encouragements pour le concours communal auxquels se rajoutent cin lauréats sélectionnés pour le concours de l’office de tourisme communautaire.Comme chaque année, Christian Scheffer a réalisé un montage photo des maisons lauréates, projeté pour l’occasion et qui a servi à la réalisation des albums photos qui ont été offerts aux lauréats.

MUSIQUE : article du RL en date du 7 décembre 2018.

Henriville : Camille Estherri panse les maux en musique

À 23 ans, Camille Estherri jongle entre ses études de médecine et sa passion pour la musique. La jeune femme, originaire de Henriville, vient de sortir son premier album et le présentera à Farébersviller le 15 décembre.

 

«J’aide les gens à mieux vivre leur vie : je les soigne et je leur donne du bonheur. C’est comme ça que je concilie mon métier et ma passion », confie avec un large sourire Camille Estherri. De son vrai nom Christelle Grün, la jeune femme originaire d’Henriville, vient d’enregistrer son premier album, Psy’chic. Une belle aventure couplée à ses études de médecine, elle est actuellement en 6e année à la faculté de Nancy. « Je ne peux pas dissocier les deux. Mais pour moi, la musique est avant tout une passion, je n’espère pas en vivre. »

Du classico-rock

Camille Estherri fredonne depuis l’âge de 7 ans, lorsqu’elle commence à étudier le piano au conservatoire de Freyming-Merlebach. « Au bout de trois ans, j’ai arrêté. » Le reste de son parcours musical se fera en autodidacte. À l’adolescence, elle commence à composer aussi, affinant son style au fil des années.

« Mon album, c’est de la chanson française qui mêle plusieurs styles : des chansons douces ou plus pop-rock. » Du classico-rock comme elle le résume. C’est la rencontre avec Géraldine Panissié, qui a coécrit les paroles avec Camille, qui a donné naissance à cet album. « J’ai écrit toutes les musiques et la moitié des textes. Et on a financé ce projet, dont nous sommes aussi les productrices avec l’association Air Davril production. »

Article du RL en date du 13 novembre.

Article du RL en date du 29 octobre.

Henriville : l’effacement des réseaux inauguré rue de la Libération

Les travaux d’effacement des réseaux secs de la rue de la Libération, depuis l’église jusqu’à la sortie du village vers Cappel viennent d’être inaugurés ce mercredi, après une année de travaux.

Lors de l’inauguration du chantier d’effacement des réseaux, de nombreux élus et officiels se sont rassemblés rue de la Libération. Parmi eux, Nicole Muller-Becker, vice-présidente du conseil régional, Carmen Dilligent, vice-présidente du conseil départemental, Pierre Lang, président de la communauté de communes de Freyming-Merlebach, Françoise Goldité et Laurent Kleinhentz, conseillers départementaux, des élus des communes voisines, des représentants des entreprises ainsi que les élus de Henriville.

Le maire, Denis Eyl, a remercié les divers partenaires financiers : « Sans qui ce projet n’aurait pas pu aboutir ». Rappelant également les bonnes relations qui ont prévalu pendant la durée des travaux, il a souligné : « le sérieux, l’efficacité » de l’entreprise Vigilec titulaire du marché des travaux.

Une volonté des élus

Ces travaux répondent à une volonté des élus d’aménager un tronçon entier, visible « à moindre coût et sans défigurer l’ensemble ». Avec la mise en place de nouveaux luminaires à led équipés d’ampoules de 70 watts, des aménagements de massifs paysagers, ces travaux avaient aussi une visée sécuritaire avec l’installation d’un feu qui passe au rouge quand la vitesse dépasse la limitation sur cette longue ligne droite. Sans oublier l’esthétique et la valorisation du patrimoine avec la disparition des multiples câbles aériens et la rénovation des trottoirs.

Financements multiples

D’un montant total de 541 625 € HT, les travaux ont été financés par le Département, par le Conseil régional, des amendes de police, la réserve parlementaire, la Communauté de communes de Freyming-Merlebach, le Selem et par un emprunt sur 15 ans.

Dans le prolongement de ce premier tronçon, le maire a évoqué un nouveau projet avec l’enfouissement des réseaux secs de l’autre côté de l’église, en direction de Farébersviller, avec l’espoir d’être une fois encore soutenus financièrement pour mener à bien l’opération.

Powered by WordPress